Rechercher

Aspérités des peaux tannées

On pourrait compter ses années par les aspérités de sa peau comme on le fait avec les anneaux sur la souche d'un arbre. Celle-ci pourrait bien avoir cent ans. Usée, qu'elle est, par les vents contraires qui la baladent et les vagues incessantes qui s'échouent à ses pieds. Brûlée par la glace et le feu, elle se souvient de la douleur du dégel. Vieille croûte cassée par l'hostilité des temps arides, elle finira par s'émietter en mille grains de sable qui viendront fouetter les visages et rayer à leur tour les grands rocs. Si on a de la chance ces petits bouts de rien sauront retrouver un jour les dunes flottantes. J'aurais préféré être un coyote*. J'aurais alors vécu ces paysages désertiques depuis leur surface et n'aurais pas perdu l'espoir de retrouver les steppes. J'aurais pu m'échapper, peut-être, mais je suis coincée sous cette peau épaisse.

Voici la continuité de mes recherches photographiques à travers le processus de dénudation. Terme qui décrit le phénomène de la mise à nu, qu'il s'agisse d'un arbre dépouillé de son feuillage, du principe d'érosion ou d'un corps qui s'expose. Cette série est dédiée aux écorchés vifs, amis galériens qui ont perdus leur peau afin de couvrir malgré eux quelques forces obscures, Hommes avec un grand H ou animaux.


Paysages - Pieds - Photographie en noir et blanc. Chercher dans les plis d'une peau tanné quelques histoires, souvenirs ou paysages à raconter.


Juin 2020


Visitez la galerie en cliquant ici


* Coyote - She Keeps Bees

40 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout